Economie de la mer
Projets pour une gestion durale de la coquille Saint-Jacques

Deux projets pour une gestion durable de la coquille Saint-Jacques vont voir le jour ou se poursuivre cet été, l’un en Côtes d’Armor et l’autre en Morbihan.

Pêcheur sur un bateau avec des coquilles saint-jacques
Marc Schaffner

Lors de cette commission permanente, la Région Bretagne a voté une subvention total de près de 93 000 € pour soutenir deux programmes, portés par les comités départementaux des pêches des Côtes d’Armor et du Morbihan et relatifs aux coquilles saint-jacques.

Semis de naissains de coquilles

Le premier, porté par le CDPEM 22 permettra de poursuivre durant deux ans le programme de semis de naissains de coquilles entrepris en 2012.Réalisé en lien avec l’écloserie de Tinduff (Plougastel-Daoulas) et l’Ifremer, il consiste à pérenniser l’activité de pêche et à renforcer la capacité de reproduction de l’espèce pour pallier la baisse du recrutement naturel (la Région lui apporte une subvention de  56 819 €, soit 12,5% du coût du projet).

Gestion durable des gisements de coquilles

Le CDPEM 56 développe, pour sa part, un programme de gestion durable des gisements de coquilles dans la baie de Quiberon et les Courreaux de Belle-Île. Soutenu à hauteur de 15% par la Région (36 000 €), il consiste à pêcher les étoiles de mer - un prédateur de coquilles dont la présence est en forte progression - avant de réensemencer le gisement avec des naissains élevés en écloserie à partir de géniteurs locaux.